Elevage De La Cîme Du Truchet - L'English Springer Spaniel "un chien pour chasser et pour aimer"
          Bien le connaître pour mieux l'aimer
Généralités,

Le chien est un animal social qui, à l'origine vivait en meute. De nos jours, la meute est représentée par sa "famille d'accueil", c'est-à-dire vous.

Avant d'arriver dans votre foyer, il a déjà beaucoup appris. Par sa mère et sa fratrie, au milieu desquels il apprend qui il est,  les "codes" régissant la communication entre chiens, la hiérarchie ...

Durant cette période, il apprend également à connaître son environnement et les espèces différentes de la sienne dont l'Homme.

Le rôle de l'éleveur est crucial durant toute cette période. Il doit s'assurer du bien-être du chiot, et lui offrir le maximum d'expériences nouvelles qui vont faire de lui un chien bien équilibré.
C'est ce qu'on appelle la socialisation.
L'éleveur doit également veiller au principe du "détachement", il doit s'investir pour socialiser le chiot mais jamais faire en sorte de représenter un "chef de meute" potentiel.

Le chiot,

Il est essentiel d'apporter au chiot ce dont il a besoin : une alimentation équilibrée, des soins, et un savant mélange d'amour et de fermeté.

Lorsqu'il arrive chez vous, il a tout juste deux mois. Il a encore beaucoup à découvrir. En ce qui concerne le Springer, je ne vais pas parler de "dressage" mais d'éducation car c'est un chien très réceptif, extrêmement sensible, qui aime faire plaisir à son maître et qui mettra toute sa perspicacité à le satisfaire. La seule chose qui est essentielle c'est "comment s'y prendre".

Tout d'abord, respectez et apprenez à vos enfants à respecter le chiot. Il a besoin de sommeil donc lorsqu'il dort, faites en sorte que vos enfants respectent son sommeil. Apprenez-leur également que ce n'est pas un jouet. C'est une vie qui se respecte.


Quand commencer l'éducation de son chiot ?
Immédiatement ! Dès l'instant où il arrive chez vous, il est impératif de lui donner des règles de vie.
  • Ne le laissez pas mendier à table. C'est un très mauvais principe. Vous êtes le chef de meute et chez les chiens le chef de meute est celui qui a des prérogatives, il a le meilleur morceau et mange avant le reste de la meute.Régulièrement au début, retirez-lui sa gamelle et s'il ne grogne pas rendez-la lui en le caressant et le félicitant.
  • Ne laissez pas votre chiot vous mordiller vous ou vos enfants
  • Offrez-lui un jouet, pas une multitude, grondez-le s'il endommage vos affaires.
  • Sortez-le régulièrement, toutes les deux heures environ, c'est ainsi que vous lui apprendre rapidement à devenir propre.
  • Un chiot fait ses besoins environ 10 mn après avoir mangé. Profitez pour sortir avec lui.
  • Veillez à ce qu'il est un coin bien à lui où il puisse se réfugier ou simplement se reposer
  • Un chien qui se couche sur le dos est en position dite de "soumission". Il reconnait ses torts, ne le frappez surtout pas, ne le grondez pas, ignorez-le simplement.
Ne le faites pas dormir dans votre lit, sous le prétexte qu'il est petit. Il ne comprendra pas que dans deux mois vous ne vouliez plus qu'il monte dans votre lit et la situation va rapidement devenir ingérable.

Il continue à faire ses besoins dans la maison... Que faire ?

grondez uniquement si vous le prenez en flagrant délit, 5 mn après c'est trop tard, cela ne sert à rien. Ne frappez pas. Un Springer est sensible, le ton de la voix ferme et mécontent suffira à lui faire comprendre qu'il a fait une bêtise.

Si vous deviez le corriger pour une vraie grosse bêtise, alors optez pour un journal roulé et donnez juste une tape sur son arrière train. Ne tapez jamais un chiot ou un chien avec la main. La main de l'homme est faite pour caresser jamais pour frapper. Utilisez toujours le même objet pour le réprimander de cette sorte. Par la suite, la seule vue de cet objet suffira pour qu'il comprenne. Encore une fois, ceci est à utiliser dans des cas vraiment grave (vol, chapardage, morsure). Pour toutes les autres situations, un grondement suffit amplement.

Gardez toujours à l'esprit ce qui suit :
Ne tolérez pas aujourd'hui ce que vous allez interdire demain.

Un ordre est un ordre
Un chien n'est pas un humain, il ne connaît absolument pas notre langue. Inutile donc de se conforter dans l'idée du "il comprend tout ce que je lui dis" c'est totalement faux et c'est dangereux pour l'équilibre de votre animal ! 
  • Prenez l'habitude de donnez des ordres avec des mots courts, par exemple :
Au pied, pour rappeler votre chien
Pas bouger, assis, couché, là-bas (pour le renvoyer à son panier).
  • Lorsque vous donnez un ordre, votre voix doit être ferme. Ce n'est pas un choix, c'est un ordre. C'est aussi la sécurité de votre chien !

Les premières sorties

Préférez un harnais à un collier, cela évitera les étranglements intempestifs et un moment très inconfortable pour votre chiot. La laisse doit être impérative-ment courte jusqu'à ce que vous ayez obtenu le "rappel" . Evitez les laisse à enrouleur, elles sont totalement inadaptées voire même dangereuse.

L'éducation  ne s'obtient que dans la répétition. Elle s'acquiert au fil des jours.
Inutile donc d'imposer des séances d'éducation de plusieurs heures d'affilées, vous obtiendrez le contraire de que vous voulez obtenir. Préférez une séance quotidienne de 10 mn mais quotidienne.
Pensez à féliciter, caresser, récompenser votre chiot lorsqu'il s'approchera au mieux de ce que vous attendez de lui.

Votre chiot part
en courant ?

Ne le poursuivez jamais ! c'est une grossière erreur, d'abord vous ne le rattraperez jamais et ensuite vous allez l'inciter à fuir encore plus loin, soit qu'il croit à un jeu, soit par peur...

Au contraire, s'il part, appelez-le joyeusement, comme pour l'inviter à jouer et partez en sens contraire. Votre chiot va vite se dépêcher pour vous rattraper. Lorsqu'il revient, la deuxième erreur consiste à le gronder !
Pourquoi voudriez-vous qu'il revienne la fois prochaine s'il sait qu'il va  se faire gronder... Au contraire, caressez-le brièvement pour lui donner envie d'être toujours à votre contact.

Votre chien aboie.. Les voisins râlent ?

Il faut déjà distinguer l'aboiement normal de l'aboiement traduisant un problème. Des piétons passent devant votre portail, un véhicule s'arrête à proximité de votre maison, votre chien aboie, ceci est normal. Il s'agit d'un aboiement d'alerte à destination de l'étranger qui va pénétrer sur son territoire. L'aboiement va cesser immédiatement après la disparition de l'intrus.
Un chien peut aussi aboyer pour attirer votre attention : il cherche son jouet et ne le trouve pas, il vous invite à jouer avec lui ou encore il manifeste un besoin de sortir pour faire ses besoins.. rien que de très normal.
Ceci est à distinguer d'un autre type d'aboiement, récurent, qui ne cesse pas. Dans la plupart des cas, il s'agit de chiens qui s'ennuient mais les causes peuvent être multiples  comme le stress, voire même la peur.
Au début de son arrivée, prenez l'habitude d'entrer et sortir sans vous occuper du chiot. Il doit considérer que c'est normal. Ne partez jamais en disant "sois sage, maman (ou papa)  revient", c'est le plus sûr chemin vers les ennuis ! par contre, laissez-lui une radio en fonctionnement et son jouet préféré. Lorsque vous revenez, ignorez-le, faites autre chose pendant 5 mn et seulement ensuite appelez-le et jouez avec lui. Cela vous évitera d'énormes problèmes.
L'aboiement continuel peut cacher un problème psychologique ou comportemental plus grave.
N'hésitez jamais à consulter d'abord votre vétérinaire pour éliminer toute autre cause physiologique et ensuite faites- vous aider, il existe des "écoles des chiots" très utiles pour bien démarrer avec son chiot,vous pouvez également, utilement contacter un comportementaliste, spécialisé dans les problèmes relationnels entre le maître et son chien.

Dans tous les cas gardez toujours en mémoire que  la maltraitance ne sert strictement à rien, sinon qu'à rendre l'animal peureux, voire dangereux.
L'amour est le seul moteur qui fera que votre chien se surpassera pour vous satisfaire,

Les soins :
Le Springer est un chien rustique à la santé solide toutefois un suivi périodique par votre vétérinaire est important. Mieux vaut prévenir que guérir.
La vermifugation :
Sachez que c'est la cause de mortalité la plus élevée chez le chiot. Vermifugez votre chiot tous les mois jusqu'à 1 an et tous les 6 mois ensuite.
Les rappels de vaccins
Souvenez-vous simplement de ceci : l'aimer c'est le protéger. Certaines maladies ne sont pas éradiquées, loin de là et certaines restent mortelles. Ne vaccinez jamais un chiot ou un chien qui n'a pas été vermifugé au moins une semaine avant.
L'antiparasitaire :
Certains parasites, et ils sont nombreux, sont vecteurs de maladies, quelques unes incurables. Donc pensez à l'antiparasitaire, c'est important. Sur tout le sud de la France, voyez votre vétérinaire pour la leishmaniose. Il existe maintenant un vaccin contre le parasite vecteur de cette maladie.
Le nettoyage d'oreilles
Comme tous les chiens à oreilles longues, le Springer est sujet aux otites. Vous en éviterez beaucoup en nettoyant ses oreilles environ toutes les 3 semaines avec de l'Otifree et une gaze (pas de coton tige).
Toilettage :
Même si cela reste possible, il est tout à fait inutile de laver votre chiot tous les mois. Il a une protection naturelle sur la peau, autant la respecter.

Bonne route avec votre chiot, plein de complicité aussi

Site web fourni par  Vistaprint
Site web
fourni par Vistaprint